C’est la rouille (à paraître)

La seule confession dont je suis capable est celle d’un enfant enfermé entre deux siècles comme entre deux guerres, dans une génération qui commence par Tchernobyl et devrait se préparer à entrer en conflit avec un capitalisme triomphant. En attendant, c’est la rouille ! On connaît l’expression : l’ennui, l’ennui profond. Celui qu’on ne trompe qu’avec l’art, la drogue, l’alcool, la drague, le vol…

Mon nom, c’est Rouyard, ça ne s’invente pas. « Hé Rouyard, si ça rouille tu mets de l’huile ! » J’ai entendu cette phrase tout au long de ma brève scolarité. Pour autant, ce n’est pas une autobiographie mais un roman, une manière de se servir de tout ce qu’on a vécu et le faire passer dans une fiction. Parce qu’un maniaque de la littérature ne se risque à la sincérité qu’après s’être assuré qu’on ne le croit plus.

Hadrien Timon Rouyard, 33 ans, est né à Lyon et y a vécu jusqu’alors. Il vit désormais à Paris, C’est la rouille est son premier roman.

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.